26 septembre 2017 ~ 0 Commentaire

Le 45ème président des Etats-Unis

Les élections américaines auront eu cet avantage certain que depuis peu, le rêve américain fait beaucoup moins rêver. Et il promet de tourner au cauchemar pur et simple sous peu. Jeudi dernier, j’ai vécu un incentive à Dallas pendant lequel j’ai débattu de cette actualité plus que brûlante avec quelques participants. Et j’ai été sidéré de constater que ces derniers croyaient encore qu’Hillary va forcément gagner. Mais je ne partage pas le moins du monde leur avis : selon moi, c’est clairement le milliardaire fou qui va s’imposer. L’idée qu’un homme aussi dingue, dans ses propos comme dans son comportement, puisse gouverner le pays le plus puissant du monde peut sembler extravagante, mais elle est néanmoins horriblement réaliste. Car en réalité, le républicain ne gagnera pas sur les bases de son programme. Alors oui, ses supporters croient certainement qu’il va faire la différence, construire son mur, éradiquer l’immigration, ramener les industries sur le territoire, et jouer les Crésus en matière d’économie. Tous ceux qui ont été déçus par Obama croient (ou veulent croire) qu’il rendra à l’Amérique son importance. Mais ces supporters ne suffiront en fait pas à lui livrer la présidence sur un plateau. Non, ceux qui vont réellement peser dans la balance, en fin de compte, ce sont tous ces électeurs cyniques qui veulent une seule chose : le chaos. Ceux-là sont persuadés que le milliardaire représente un choix effroyable, mais c’est justement pour cela qu’ils ont l’intention de lui donner leur voix. Les experts ne pensent pas suffisamment à l’influence de ce réservoir de voix, car ces électeurs-là ne se manifestent pas dans les sondages. Ils cachent leurs véritables intentions, et parfois, ils ne savent pas eux-mêmes jusqu’au jour J comment ils vont agir. Cela vous semble absurde ? Pourtant, c’est un phénomène comparable qui a permis à une candidature fantasque en France d’être tellement appuyée que le prétendant concerné a décidé d’abandonner en rappelant qu’il s’agissait d’une simple blague : son nom était Coluche. D’après moi, Trump sera élu en suivant le même schéma. Pour la simple raison que les gens sont écoeurés par le système et ont un sens de l’humour plus que discutable une fois dans l’isoloir. En tout cas, cet incentive à Dallas m’a conquis. Je vous mets d’ailleurs en lien l’agence qui l’a mis en oeuvre : je l’ai trouvée très réactive de bout en bout. Encore plus d’information sur cette expérience de incentive aux USA en cliquant sur le site de l’organisateur.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Les femmes séduites |
Monquotidienbanal |
Notreangebaptiste |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Jesuiscelina
| Boulimiejetaurais
| Eleanorasecret